AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Tomber à pic. [Ft. Kim Hae Gi] Ven 14 Avr - 23:13
Park Min Ki
ft. Park Min Ki & Kim Hae Gi
Une énième rencontre avec le plus grand (et le seul ?) fan du mentor.

Tomber à pic.

La routine a pris le dessus sur la vie du jeune homme. Son petit rituel matinal reste le même, et ce n'est pas pour lui déplaire. Jolly continue de le réveiller chaque matin avec amour et douceur (ou presque). En effet, il y a des jours où la petite féline n'est pas seule pour faire le comité d'accueil. Jackson l'énergique bouledogue français  (à l'image de son maître Song Ho Joo alias Joojoo sunbae) y met parfois du sien. C'est ainsi que Min Ki a été réveillé ce matin. En soi, il trouve ça relativement drôle, mais heureusement qu'il est du genre à prendre sa douche le matin. La salive de bouledogue ce n'est pas vraiment connu pour ses propriétés dermatologiques. Du moins pas encore. Et encore heureux.

Une bonne douche plus tard, il enfile son pull préféré du moment : oversized, col roulé et rayé de bleu et de jaune. « Moche comme (il) aime ». Sa phrase favorite pour justifier ses choix stylistiquement douteux. Avec cela il porte tout simplement un jean-slim noir et ses éternelles slip-on noires. Il les possède depuis le lycée mais elles restent éternellement ses préférés (bien qu'il possède pas mal d'autre paires). Un peu de cire pour cheveux bien ajustée et le voilà parti.

Le printemps est bel et bien arrivé. Il fait beau, les oiseaux chantent à nouveau le matin. La température ambiante est agréable tout comme la brise légère qui l'accompagne. Toutes ces petites chose en fond la saison préférée de Min Ki.

Cette belle journée se déroule tranquillement, sans accro. Le grand brun discute avec plusieurs de ses collègues mais constate très rapidement la proportion au commérages insupportable présente en salle des prof. Étant probablement le plus jeune de l'équipe d'enseignement, il ne se permet pas d'intervenir mais au fond… Il a juste envie de cracher ses quatre vérités à ses sunbaes. Il aurait bien occupé le temps en discutant avec Ho Joo mais ce-dernier est en cours malheureusement. Rester seul n'est bien évidemment pas une possibilité donc il se décide à sortir du bâtiment.

Il y a presque toujours des élèves qui passent le temps dans la cour intérieure du lycée donc autant en profiter. Min Ki profite de ces moments pour se rapprocher un peu plus de ses élèves. A ses yeux, la majorité de la pédagogie peut se faire hors des cours en discutant. Il en apprend plus sur chaque individu et c'est d'une grande aide pour mieux les comprendre et les aider. En tant que mentor, il doit prendre ses décisions en fonction des capacités et du mental de chacun, il n'est pas comme un prof lambda. Il a vraiment pour objectif de pouvoir bien coordonner les adolescents (et les plus vieux) entre eux. Les missions ne sont pas toujours faciles.

Dans la cour, il a plus l'impression d'un climat de franchise, de sincérité. Contrairement à cette salle des profs à l'odeur de café bas-prix et de sel. Le jeune homme préfère presque voir deux jeunes se taper dessus une bonne fois pour toute histoire de régler leurs différents plutôt que de voir des adultes « responsables » proférer des ignominies qui se répandent comme la peste et qui pourrissent les relations qui du coup ne font qu'empirer avec le temps. Peut-être que cette opinion changera dans le futur, que Min Ki est encore un peu lycéen dans sa tête mais c'est pour l'instant sa manière de voir les choses. Juger sans connaître c'est mal. Par contre, trashtalk une personne qui le mérite réellement ce n'est pas un problème. Il est juste certain que les vieux profs n'ont pas pris la peine d'adresser la parole à la victime de leurs langues de vipère.

En parcourant la cour, « professeur Park » (comme pas mal d'élèves l'appellent) observe son environnement à la recherche d'un coin ou il pourrait trouver quelqu'un d'intéressant pour lui tenir compagnie. C'est toujours aussi bizarre pour lui d'être appelé « monsieur ». Il n'a même pas 30 ans. Mais il doit bien s'y faire. Il se fait essentiellement appeler de la sorte par les plus jeunes. Généralement, il demande aux élèves autour de leur majorité ou même les plus vieux, dans la vingtaine, de s'adresser à lui un peu plus familièrement. Certains garçons se basant sur la différence d'âge l'appellent « hyung », d'autre se fient plutôt à leur statut d'évolution vers l'objectif de devenir super-héros et préfèrent l'appeler « sunbae ». Les filles ont tendance à l'appeler « oppa ». D'ailleurs, elles le font encore plus depuis qu'elles savent que le mentor, en plus d'être plutôt pas mal, est célibataire. Ses cours sont un mélange de registres assez particuliers, c'est unique en son genre. Mais ce climat de bonne entente lui convient parfaitement. Les seules personnes à qui il impose de l'appeler « monsieur » sont les petits cons de première classe. Des gosses insupportables qu'il doit calmer avant qu'ils ne tournent mal. Dans ces moments, il s'inspire de ses supérieurs durant son service militaire. Ou parfois il laisse juste parler son sale caractère sincèrement. Ils ne recommencent généralement pas deux fois.

C'est le milieu de l'après-midi et le super-héros est un peu déçu du manque d'élèves en permanence. Il continue de marcher dans l'espoir de trouver au moins une personne avec qui il s'entend bien. Au pire il ira embêter son colocataire d'une manière ou d'une autre si il ne trouve personne. Il est malheureusement en manque d'imagination pour inventer une excuse bidon pour son infirmier préféré. Et puis il ne va quand même pas l'interrompre chaque jour dans son boulot, si ?

L'homme au pull rayé réajuste ses lunettes de soleil sur son nez. Une trouvaille récente, rondes aux verres aux reflets bleus tellement clairs que l'on peut se voir dedans. Il soupire, s'assoit à l'ombre d'un arbre et joue inconsciemment avec la pomme qu'il a dans les mains depuis qu'il a quitté la salle des profs. Il s'amuse à la faire sauter dans ses mains, changeant parfois la gravité histoire de la suspendre un court moment dans l'espace. Il entend la sonnerie signifiant la fin de l'heure actuelle. Il espère trouver quelqu'un dans le renouvellement d'élèves entraîné par ce changement d'heure. Et puis il n'est pas vraiment tout seul, si ? Il y a le vieux jardinier qui taille les buissons plus loin !

...

Après, il préférerait largement avoir une meilleure compagnie que celle-ci. Faut pas déconner, même si il ne risque pas grand-chose puisqu'il a -en cas de besoin- un bout de plaquette de médicaments dans la poche comme à sont habitude, ça n'empêche pas qu'il préfère ne pas arrivé à cet extrême.

Toute inquiétude disparaît instantanément de son visage quand il aperçoit un de ces élèves favoris (pour ne pas dire son chouchou) sortir par la porte du bâtiment plus loin face à lui. Il espère sincèrement que ce cher Hae Gi n'a pas cours, qu'il n'est pas juste en train de couper par l'extérieur pour éviter les couloirs bondés. Il serait la personne idéale pour sortir Min Ki de son ennui profond. Son visage s'éclaire alors qu'il fixe le trajet de son élève. Il aime beaucoup la trajectoire que ce dernier à pris.

Le mentor apprécie beaucoup Hae Gi pour plusieurs raisons, à commencer par le fait qu'on ne s'ennuie jamais avec lui. En plus il est très enjoué et bavard. Ce n'est pas sans rappeler la personnalité d'un certain super-héros… En plus, il est du genre déterminé malgré, il faut se l'avouer, une certaine médiocrité à maîtriser son pouvoir. Malgré tout, Min Ki ne doute pas de la capacité du mentaliste à maîtriser son élément un jour. Il admire même une telle détermination. C'est d'autant plus admirable de voir l'aquakinésiste rêver de devenir super-héros comme d'autres avant lui. Le mentor a même du mal a réaliser qu'il est aujourd'hui ce qu'il a rêvé d'être au lycée. Il se revoie dans son chouchou. Il ne peut que sourire en le voyant approcher. Il le salue donc de la main, toujours posé dans l'herbe. Il invite ensuite son hoobae à le rejoindre en tapotant le gazon à sa gauche. Les deux hommes n'ont que 5 ans d'écart alors discuter ensemble est particulièrement facile et agréable. Min Ki est certain de se retrouver dans un conversation passionnante et pleine d'enthousiasme d'ici quelque secondes.

Curieux, l'élémentaliste contrôlant la gravité ( après avoir échangé les banalités habituelles de conversations lambda ) entame directement le vif du sujet :

- « Alors alors, dis-moi tout : du progrès avec ton aquakinésie ? »

Il sait de toute manière que la conversation prendrait se tournant, autant aller droit au but. Il aime suivre la progression de cet élève (en plus de trouver sa manière de raconter ses mésaventures complètement hilarante). Bien qu'adulte il ne peut cacher son intérêt et sa curiosité dignes d'un enfant.

Tout ce temps, le jeune homme a, sans le remarquer, continué de faire n'importe quoi avec sa pomme. Il est bien trop captivé pour la manger maintenant.

_________________
~Min Ki vous taquine en Teal~
avatar
Messages : 21
Date d'inscription : 08/07/2016
Age : 27
Pouvoir : Contrôle de la gravité
Avatar : Lee Jong-suk
Voir le profil de l'utilisateur

Tomber à pic. [Ft. Kim Hae Gi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» Robynn ❥ « Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
» « Tomber est permis ; se relever est ordonné. » [PV Raiko]
» Les masques finissent toujours par tomber (PV Capucine) | abandonné, dortoir des acteurs.
» Il faut tomber pour mieux se relever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BUSAN HEROES HIGH :: ECOLE :: Rez-de-chaussée :: Cour intérieure-
Sauter vers: