AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Le malade imaginaire et le médecin malgré lui ~ [ft Bang Dae Yoon] Ven 17 Mar - 19:56
Park Min Ki
ft. Park Min Ki & Bang Dae Yoon
Juste une visite supplémentaire à l'infirmerie, ufufu~

Le malade imaginaire et le médecin malgré lui
Min Ki est arrivé à son poste de mentor depuis quelques temps à présent. Il tient son rôle à la Busan Heroes High extrêmement à cœur. Sa routine s'est déjà bien installée depuis qu'il a commencé. Par exemple : chaque matin, il se réveille par l'intervention de son chat. Généralement c'est en se faisant mordiller l'oreille ou le nez. Suite à cela, il nourrit la bête affamée puis se change. Selon le temps qu'il a, il se douche d'abord. Sinon il le fait le soir. Pendant le processus, il a toujours des incroyables conversations passionnantes avec Jolly. Le mentor prend toujours le soin de dire au revoir à son amie avant d'aller au travail. Il ne se permettrait surtout pas de la vexer.

Le brun a une autre habitude, qu'il avait en fait par le passé et qui est revenue. En effet depuis son grand retour à son ancienne école en tant que mentor, le cascadeur du dimanche a retrouvé une vague connaissance de sa scolarité en faisant un saut à l'infirmerie suite à une « erreur de parcours » un jour un peu trop humide. Ancienne connaissance qui, en plus, l'a toujours intéressé. Sous plusieurs sens du terme. Cet homme se trouve être devenu infirmier. Min Ki ne peut s'empêcher de penser que le destin les a réuni, lui et cet homme : Bang Dae Yoon.

Cette fameuse habitude était, lorsqu'ils étaient adolescents et jusqu'à la fin de leur scolarité, de tout simplement de saluer chaque matin Dae Yoon le solitaire. C'était dans le but de se rapprocher, mais ça n'a absolument pas fonctionné. Il s'est fait rejeté sans aucune pitié dès le premier jour. Min Ki n'a quand même jamais arrêté sa petite manie, preuve de sa détermination sans faille. Ce genre d'attentions sont pour lui les choses les plus belles dans une journée. C'est pourtant si simple de dire bonjour.  Il a toujours trouvé triste de voir son camarade toujours seul. Peut-être que son autophobie déforme sa vision de la chose, mais pour lui trop de solitude c'est forcément mauvais. Aujourd'hui il se force a comprendre que certaines personnes ont besoin de calme pour être heureux, bien qu'il n'aime toujours pas voir des gens seuls.
Maintenant adulte, il a par automatisme pris l'habitude de saluer Dae Yoon dès qu'il le croise dans l'établissement. Au fond, il a l'impression que sur la fin de leur scolarité, le ténébreux n'était plus trop réticent à ses salutation quotidiennes. Ça lui donne juste envie de continuer.

Min Ki n'a par contre pas la moindre idée si son ancien camarade se fiche de lui en ne le reconnaissant pas ou non. Il a l'habitude d'être ignoré par cet individu, mais être considéré comme un parfait étranger l'embête un peu. Le brun essaie de se persuader que ça ne l'affecte pas, mais au fond ça l'irrite un peu. Et même si on l'a vraiment oublié… Quel genre de personne oublie un type qui lui a parlé chaque jour pendant 8 ans en seulement 2 ans ?  Il y a franchement de quoi se vexer.

Que se fiche de lui ou pas, le jeune homme a décidé d'ignorer complètement (ou presque) ce détail. Durant son premier séjour à l'infirmerie, Min Ki n'a juste pas pu ignorer le fait que son ancien camarade (déjà beau par le passé) ne s'est qu'embelli en 2 ans d'absence. Ou alors l'armée lui a juste fait oublier le charme naturel de Dae Yoon. C'est fort possible aussi. Il a été bien content de revoir son joli minois. Il a béni son sport fétiche de lui avoir fait un doigt ce matin-ci. En tout cas, il mentirait en disant que cet homme n'est pas son style. En fait c'est tout le contraire. Il ne le cache d'ailleurs pas du tout. Il n'a aucune gêne à montrer son intérêt au solitaire. Il fait ce qu'il veut, il est célibataire. Par contre, il ne croit absolument pas en les rumeurs circulant à propos d'un prétendu couple entre lui et la CPE. Lui ? L'homme sexy mystérieux et antisocial ? En couple ? Mais quelle bonne blague. Le mentor est prêt à parier que ce ne sont que des potins d'adolescentes prépubères. Il s'est fait royalement ignorer pendant assez longtemps pour en avoir la certitude.
Par contre, il ne conteste pas le fait que la CPE est magnifique et ferait un couple merveilleusement esthétique avec l'infirmier. Malheureusement pour elle, Gravity Wrecker est déjà sur l'affaire. Il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Il a -théoriquement- 8 ans d'avance sur la jolie blonde.

En réalité, Min Ki, sans grande subtilité, a multiplié les petites visites à l'infirmerie. S'éraflant malencontreusement la peau, en se brûlant avec son café, en se foulant par malchance une cheville… Il n'essaie d'ailleurs même plus d'être convaincant. L'infirmier ne lui a jamais fait de remarque jusqu'à lors donc il n'a pas de raison de ne pas exploiter le filon.

Aujourd'hui, il a besoin d'un sparadrap. Il s'est coupé avec une feuille de papier.
Chez lui il n'aurait rien fait, mais là il se doit d'aller faire un tour chez son infirmier préféré. Cet homme s’ennuierait probablement dans son infirmerie sans les petites interventions inutiles de Min Ki. En tout cas c'est ce que le brun s'est mis en tête pour justifier ses aller-retours. De toute manière tout le monde à compris ce qu'il a en tête, il ne le cache pas. Il n'y a probablement plus personne qui croit en ses histoires de blessures (encore heureux, Min Ki n'est pas une petite précieuse quand même). De toute manière, il est toujours dans la phase de formations des groupes pour son cours donc il a forcément du temps à perdre.

Parcourant le couloir si familier du deuxième étage, Min Ki vérifie une dernière fois ses vêtements. Il remet légèrement en place son long gilet oversized vert, vérifie si les trous sur les genoux de son slim noir ne s'effilent pas trop et re-rentre ses lacets correctement dans ses slip-ons noires. Sa chemise grise est bien rentrée dans son pantalon et son wavy dans les cheveux parfait. Il est plus que prêt à aller flirter.

Il toque ses trois petits coups habituels avant de rentrer dans l'infirmerie. Et comme toujours, il salue Dae Yoon, sourire radieux aux lèvres.

- « Bonjour ! »


Code:
 
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 08/07/2016
Age : 27
Pouvoir : Contrôle de la gravité
Avatar : Lee Jong-suk
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le malade imaginaire et le médecin malgré lui ~ [ft Bang Dae Yoon] Sam 18 Mar - 23:25
Bang Dae Yoon
ft. Park Min Ki & Bang Dae Yoon
Juste une visite supplémentaire à l'infirmerie, ufufu~

Le malade imaginaire et le médecin malgré lui
Après une nuit passée à jouir des plaisirs charnels avec sa charmante et séduisante psychiatre, Dae Yoon émerge du lit de grand matin. Il aurait voulu dormir un peu plus, et rester un peu plus longtemps avec sa conquête régulière, mais l'appel du travail est évidemment plus fort. Embrassant le front de la demoiselle, il s'enfuit des draps pour se rhabiller rapidement. En plus de ça, avant de partir au travail, il doit passer chez lui pour quelques petites affaires. Il se hâte donc d'enfiler son pantalon, ses chaussures, avant d'attraper sa veste au vol et de sortir dans la fraîcheur du matin.

Heureusement, l'appartement de sa psy n'est pas bien loin de chez lui. Dae Yoon arrive donc une dizaine de minutes après à son appartement. Tout de suite, il se dirige vers la cafetière. Voilà ce dont il avait besoin : un bon café noir fumant. Bah oui, sa psychiatre ne boit que du thé (et elle ne sait pas faire le café mais c'est un détail)  du coup, il est obligé de rentrer dans son petit logement. Logement qu'il partage avec un autre professeur d'ailleurs. Un type avec un flegme légendaire. Et qui ne sait pas ranger derrière lui. Dae Yoon se met à raler quand il remarque que Ji Hun a encore oublié un de ses caleçons sur le canapé. Un jour il va récolter tous les caleçons sales de son colocataire et lui renverser sur la figure, peut-être que son sens du rangement se développera soudainement. Mais ça, il verra plus tard. Le beau brun ébène a autre chose en tête pour l'instant. Il empoigne donc sa tasse de café et s'installe devant son mac. Direction les sites de réservation de voyage.

Il a la tête plein de rêves voyageurs. Il a déjà prévu de partir le mois prochain. Alors il scrute tous les matins, les destinations qui pourraient le faire rêver. En ce moment, il rêve de partir en Amérique Latine. Prendre son sac et barouder sur la Cordillière des Andes. Respirer un air inconnu et se sentir vivant. Goûter des plats d'ailleurs. Être surpris par les imprévus, bons ou mauvais. C'est ça que Dae Yoon aime le plus dans les voyages. L'imprévu, la surprise. Dae Yoon la contradiction incarnée puisqu'il aime aussi sa routine et ses petites habitudes. Mais ça a toujours été comme ça avec lui.

Il ne se décidera pas aujourd'hui. Il referme son mac , se lève de sa chaise tout en finissant son café. Il pose la tasse au bord de l'évier et change de vêtements. Une chemise blanche un peu ouverte et un jean faussement déchiré feront l'affaire aujourd'hui. Il sourit en s'imaginant déjà retrouver son fanclub l'attendant devant l'infirmerie. Ont-elle parié sur la couleur de sa chemise comme l'autre fois ? Il se sent plutôt de bonne humeur ce matin, alors il se dit qu'il leur adressera quelques mots. Mais pas trop, elles pourraient le prendre personnellement et Dae Yoon n'a pas vraiment envie de retrouver un groupe de jeunes étudiantes devant sa porte d'appartement. Et si elles découvrent qu'il partage son logement avec un des professeurs de l'université... Les fanfics risquent d'émerger un peu trop à son goût.

Il est maintenant sur le chemin de l'université, perdu dans ses pensées, les écouteurs aux oreilles lui diffusant de la pop coréenne. Il apprécie plutôt ce genre musical, mais ça il ne le dira pas en public. Tout en laissant défiler sa musique, il pense à des souvenirs de jeunesse. Pas très joyeux... Chaque nuit où il rentrait "chez lui" , un groupe de mauvaises graines l'attendait pour le racketter et lui faire faire des choses qu'il aurait préféré oublié. Non, pas très joyeux son enfance... Sauf cet autre élève qui osait lui dire bonjour tous les matins. Et que Dae Yoon prenait plaisir à envoyer paître au départ. Pourtant, il revenait à la charge le matin suivant. Parfois, lorsqu'il voyait que Dae Yoon n'était pas trop de mauvaise humeur, le petit garçon essayait d'entamer la conversation. Dae Yoon essaie donc de se souvenir de son nom. Min Ki...quelque chose du genre.

Il se demande soudainement ce que ce Min Ki est devenu. Au fond, il a apprécié ce petit rayon de soleil matinal dans son ciel teinté de noir et pesant. Mais ça, il s'est bien gardé de lui dire. Le petit Min Ki se serait trop rapproché de lui sinon. Et des amis, à cette époque il n'en avait pas besoin. Du moins, c'est ce que Dae Yoon a toujours pensé. Qu'il était dangereux et qu'il n'avait pas le droit de s'attacher à quiconque. Pour finir, il s'y était un peu attaché à Min Ki. Ce n'est pas la première fois qu'il repense à toute cette histoire. Peut-être devrait-il le retrouver et tout lui dire ? Mais...Peut-être que le fameux Min Ki ne se souvient même pas de lui, alors à quoi bon ?

Ses rêveries sont interrompus par des cris d'égorgement porcins. Ah non, en fait ce sont juste ses admiratrices entassées devant l'infirmerie. Il remarque qu'il est arrivé. Elles viennent de le remarquer aussi. Elles se rapprochent pour l'encercler. Il esquisse un léger sourire et de sa voix grave, il les remercie de l'avoir attendu et leur dit qu'il est très heureux de les voir. Bon c'est pas tout à fait vrai, elles sont beaucoup trop bruyantes quand elles s'y mettent mais peu importe. Elles semblent satisfaites puisqu'elles finissent par le laisser accéder à l'infirmerie. Il se faufile jusqu'à la porte, leur offre un dernier signe de la main, histoire d'entretenir le lien, elles y répondent par des "fighting oppa!" sonores et Dae Yoon ferme la porte.

Il peut enfin souffler. Depuis l'année où il a pris son poste, il n'est toujours pas habitué à cette popularité soudaine. Certes c'est amusant, mais à petite dose s'il vous plait. Il soupire donc de soulagement et attrape sa veste blanche d'infirmier. Sur celle-ci est écrit son nom et son poste, il est donc facilement reconnaissable si on a besoin de lui. Après ça, la matinée se passe sans trop d'encombre. Des petits bobos à soigner par-ci par-là. Une demoiselle qui veut simplement sécher un cours et dormir. Il la laisse faire, il se rappelle l'avoir déjà fait une ou deux fois dans sa scolarité, rien de mal.

Et puis, la petite visite qui se faisait attendre. Le pitre de l'année. Celui qui semble avoir pris un abonnement pour l'infirmerie. Dae Yoon n'est pas bête. Il a compris que le jeune homme qui vient d'apparaître dans l'encadrement de la porte ne fait que donner excuses sur excuses juste pour venir le voir. Peut-être même qu'il se blesse exprès pour pouvoir faire un saut dans son infirmerie. ça ne lui déplait pas au contraire. Loin d'être moche, le jeune garçon est même tout à fait le type de Dae Yoon. Park Min Ki. Un nom qui sonne très bien aux oreilles de l'infirmier.

C'est donc avec un large sourire un peu sarcastique, sans se lever de son bureau, que Dae Yoon accueille le faux blessé. Pas du tout blessé apparemment. Il vient rapidement de l'examiner du regard et au point de vue physique, tout semble aller normalement. Quelle excuse a t-il trouver pour venir ici aujourd'hui ?

- « Eh bien le malade imaginaire ! C'est pour quoi cette fois ? Une peur des concombres à soigner ? Ah bah ça, aucun soucis j'te la fait disparaître d'un claquement de doigt ta peur des concombres...si tu vois ce que je veux dire. »

Il voulait jouer à ça ? D'accord il allait jouer. Attention juste à ce que le jeu ne devienne pas trop brûlant...à tes risques et périls Min Ki.


Code:
 
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 13/03/2017
Pouvoir : Contrôle de la douleur
Avatar : Bang Yong Guk- BAP
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le malade imaginaire et le médecin malgré lui ~ [ft Bang Dae Yoon] Mar 21 Mar - 20:38
Park Min Ki
ft. Park Min Ki & Bang Dae Yoon

Juste une visite supplémentaire à l'infirmerie, ufufu~

Le malade imaginaire et le médecin malgré lui
Min Ki ne peut qu'être ravi par l'accueil de l'infirmier. Quoi de mieux qu'un sourire bourré de sous-entendus pour saluer quelqu'un ? Le jeune homme prend soin de fermer la porte derrière lui, savourant la vision de ces fanes obsessives jalouses plantées dans le couloir par grappes en leur adressant un sourire en coin plus que provocateur. Et oui, il profite de son statut de mentor pour passer devant les demoiselles dans la file d'attente, et il ne cache pas du tout son plaisir à le faire.
Toujours assis, Dae Yoon fait bien sûr son travail merveilleusement, demandant au prétendu blessé :

- « Eh bien le malade imaginaire ! C'est pour quoi cette fois ? Une peur des concombres à soigner ? Ah bah ça, aucun soucis j'te la fait disparaître d'un claquement de doigt ta peur des concombres...si tu vois ce que je veux dire. »

Son sarcasme fait mouche. Min Ki rie brièvement, pensant d'abord à la peur infondée de ce légume de son chat puis au double-sens incroyablement obscène de ces paroles. Cette consultation lui plaît de plus en plus. Il n'a pas l'habitude de voir le solitaire faire du rentre-dedans, et il y a pas à dire : il adore ça.
Il s'approche du bureau tout en répondant à son interlocuteur faussement surpris :

- « Malade imaginaire ? Moi ? Jamais ! Je ne me permettrais pas de faire perdre son précieux temps à notre infirmier si occupé, voyons. J'ai bien entendu réellement besoin d'aide !

A ces mots, le jeune homme se penche dramatiquement au dessus du bureau, posant sa paume gauche sur la surface en bois et présentant son index droit à Dae Yoon.

- Figure-toi que j'ai été violemment agressé par le dossier d'un de mes groupes. Résultat : mon pauvre index se vide de son sang. Si dans ton extrême bonté tu pouvais me fournir un sparadrap, je t'en serais reconnaissant. Et mon index soulagé. »

Au fond, il a presque eu envie de voir un élève débarquer dans l'infirmerie à ce moment là. Juste pour le plaisir de contrer la rumeur de relation entre sa colocataire et l'objet de sa convoitise. Il assume complètement le fait que cette pensée est plutôt abusive puisqu'il n'est même pas dans une quelconque relation avec Dae Yoon mais il ne peut s'empêcher de ressentir une pointe de jalousie envers Sun Mi. C'est plus fort que lui.

Min Ki s'installe confortablement sur la chaise en face du bureau en s'accoudant après qu'il aie estimé avoir maintenu la proximité entre leur visage assez longtemps à son goût. C'est tout un art d'être une drama queen. Et puis une tension sexuelle entre deux individus, ça ne s'entretient pas n'importe comment. Surtout quand on foutrement aucune idée de l'orientation de la personne en face de soi. Après, le bisexuel accompli ne se fait pas de souci sur ce point en voyant les réactions de son infirmier sexy. Si Dae Yoon se met à faire des allusions phalliques dans ses phrases c'est plutôt bon signe pour le mentor. Le regard de Min Ki est complètement plongé dans celui de son hoobae.

Le voir si joueur perturbe légèrement Min Ki. C'est quand même loin des vents, ou plutôt, des cyclones que le même gars lui a mis pendant si longtemps. Il est fier d'être resté sur l'affaire tout ce temps. D'un autre côté il s'interroge toujours sur la manière de savoir si il a été oublié ou non par Dae Yoon. Et si l'homme se comportait de cette manière parce qu'il ne sait pas qui il est ? Et si il changeait de comportement si il l'identifie ? Rien que l'idée l'irrite. Ce n'est pas une pensée très plaisante. Il s'en remettrait, mais il préfère vivre dans le présent que de faire des hypothèse foireuses.

Dae Yoon a le don d'embrouiller l'esprit de Min Ki. Depuis toujours en fait. Min Ki ne comprend pas grand chose à ce personnage. D'abord il n'a pas compris sa solitude volontaire et maintenant c'est son comportement entier qu'il ne déchiffre pas. Le pire, c'est qu'il n'aurait jamais imaginé, en tout cas au lycée, finir par être attiré par son parfait opposé. S'il a insisté à être agréable chaque matin c'était purement amical. Enfin… C'est vrai pour les premières années, après il ne sait pas lui même. Il n'était en tout cas pas conscient de son attirance grandissante. Surtout qu'il a eu plusieurs partenaires en 8 ans et n'était donc pas concentré sur le solitaire.

Quand Min Ki sort de sa courte réflexion, il se rend compte que son sourire a disparu de son visage à force de se poser des questions. Il ne lui faut pas longtemps pour balayer ses idées et revenir à la normal.

- « En tout cas, je sais qui consulter si une peur soudaine des concombres venait à me frapper. Tu traites souvent ce genre de cas ? »

La phrase est accompagnée d'un sourire tout aussi malsain que celui de l'infirmier.
Si déjà la conversation n'est pas dans la subtilité, autant continuer comme elle a commencé, non ?
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 08/07/2016
Age : 27
Pouvoir : Contrôle de la gravité
Avatar : Lee Jong-suk
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le malade imaginaire et le médecin malgré lui ~ [ft Bang Dae Yoon]
Contenu sponsorisé
Le malade imaginaire et le médecin malgré lui ~ [ft Bang Dae Yoon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le malade prend l'avis du médecin. Le médecin prend la vie du malade. » [pv Erbin Jefferson Blevins]
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!
» le chef est malade......(pv fumée et la lieutenante ^^)
» Je deteste etre malade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BUSAN HEROES HIGH :: ECOLE :: 2ème étage :: Infirmerie-
Sauter vers: